Master psychanalyse

PRÉSENTATION

 

*OBJECTIFS DE LA FORMATION

Le Master de Psychanalyse est tout particulièrement destiné à ceux que leur pratique (actuelle ou future) confronte à un réel - l’angoisse, le corps souffrant, le délire — d’autant plus incommode à supporter que c’est de son exclusion, de sa méconnaissance ou de son rejet que se fonde le confort de la réalité. Dans le cadre plus large de ce qui s’est défini, à partir de l’enseignement de Jacques Lacan, fondateur du département de Psychanalyse de l’université Paris 8, comme le “ Champ freudien ”, le Master est d’abord conçu comme un instrument de recherche dans le domaine de la psychanalyse et des discours qui lui sont connexes faisant partie en cela des disciplines de l’interprétation. Pour autant, il constitue un indispensable complément de formation pour de nombreux praticiens de la Santé mentale, qui doivent y trouver un approfondissement de leurs connaissances (médicales, psychologiques, etc.), déjà sanctionnées par un diplôme professionnalisant, et une spécialisation poussée en psychanalyse pure et appliquée. Le Master a également pour but de favoriser, notamment à l’endroit d’étudiants venus de l’étranger, la diffusion de la psychanalyse d’orientation lacanienne, savoir spécifiquement lié à la culture française, et de contribuer à son rayonnement dans le monde.

*COMPETENCES VISEES

Clinique du sujet

*Dégager la spécificité toujours singulière du cas de la dimension clinique classique
*Construire la logique du cas et savoir la présenter
*Respecter l’éthique du cas

Lecture de textes psychanalytiques

*Connaître les textes fondateurs de Freud et de Lacan
*Lire et mettre en œuvre les apports de Lacan dans l’élaboration du discours psychanalytique et ses conséquences cliniques
*Appréhender les concepts fondamentaux de la psychanalyse
*Approche critique des travaux des différents courants psychanalytiques
*Situer le discours psychanalytique vis-à-vis des autres sciences

Connexions

*Synthétiser et comparer les apports des sciences dites dures et des sciences sociales sur les thèmes que traite la psychanalyse
*Structurer et développer une critique argumentée des apports des autres sciences
*Interroger les références littéraires et philosophiques de Freud et de Lacan
*Travailler les connexions de la psychanalyse avec les sciences humaines
*Mettre en perspective les textes fondateurs dans le contexte contemporain

 Formation à la recherche

*Exposer ses travaux ou un aspect du discours psychanalytique et mener un débat
*Constituer un corpus pertinent sur un thème de recherche
*Elaborer une problématique de recherche
*Ouvrir de nouveaux champs de recherche
*Rédiger un travail (du mémoire au doctorat)

ADOSSEMENT A LA RECHERCHE

C’est un fait qu’il y a une clinique, soit des types de symptômes. C’en est un autre que cette clinique est pour l’essentiel médicale et psychiatrique, et qu’elle devient chimique et statistique. Or c’est par contraste avec la médecine, la psychiatrie et aussi bien la psychologie, que la clinique psychanalytique affirme sa spécificité. Situation difficile puisqu’elle hérite en partie des méthodes éprouvées dans ces champs : description des signes, classification, diagnostic, etc. Toutefois, à la différence de la médecine, la psychanalyse met en cause l’opposition du normal et du pathologique. En tension avec la psychopathologie, elle n’est pas une clinique du comportement, mais du discours. Certes, avec la psychiatrie, elle ne récuse pas le type clinique auquel tout sujet appartient, mais elle révèle surtout la diversité infinie des cas due à la particularité de l’inconscient. Le Master est ainsi adossé à l’équipe de recherche “ Section Clinique“ (EA 4007), créée afin de développer une clinique de l’époque du discours analytique : qui aborde le symptôme comme un fait de discours. Celle-ci a pour but de fonder une clinique psychanalytique qui réponde à la définition proposée par Jacques Lacan : « La clinique psychanalytique, c’est le réel en tant qu’il est impossible à supporter. L’inconscient en est à la fois la voie et la trace pour le savoir qu’il constitue : en se faisant un devoir de répudier tout ce qu’implique l’idée de connaissance. »

*DÉBOUCHES PROFESSIONNELS

Le Master de Psychanalyse qui se propose de conjoindre une réflexion épistémologique, critique, théorique sur la psychanalyse à une ouverture à la clinique psychanalytique, n’est pas, comme tel, professionnalisant, puisque tout psychanalyste doit d’abord et avant tout accomplir une psychanalyse personnelle, en obtenant sa reconnaissance au sein même d’une association psychanalytique. Néanmoins, dans le décret de loi de juillet 2010 sur la formation des psychothérapeutes, le gouvernement a reconnu l’intérêt professionnel du Master de Psychanalyse de l’université Paris 8 en donnant aux titulaires de ce Master la possibilité de s’inscrire ensuite, s’ils le souhaitent, dans une formation agréée de psychothérapeute.

PUBLICS CONCERNÉS

Le Master est d’abord conçu comme un instrument de recherche dans le domaine de la psychanalyse et des discours qui lui sont connexes faisant partie en cela des disciplines de l’interprétation. Pour autant, il constitue un indispensable complément de formation pour de nombreux praticiens de “ Santé mentale ”, qui doivent y trouver un approfondissement de leurs connaissances (médicales, psychologiques, etc.), déjà sanctionnées par un diplôme professionnalisant, et une spécialisation poussée en psychanalyse pure et appliquée. Le Master a également pour but de favoriser, notamment à l’endroit d’étudiants venus de l’étranger, la diffusion de la psychanalyse d’orientation lacanienne, savoir spécifiquement lié à la culture française, et de contribuer à son rayonnement dans le monde.

DESCRIPTIF DE LA FORMATION

Master 1 (premier semestre) « Savoirs fondamentaux » : 3 cours « Approfondissement » : séminaire du Directeur de recherche + participation à un cartel

 

Master 1 (deuxième semestre) « Savoirs fondamentaux » : 3 cours (dont 1 à choisir au sein du département de Psychanalyse, mais aussi bien dans n’importe quel autre département de l’université) « Approfondissement » : séminaire du Directeur de recherche + participation à un cartel + rédaction et soutenance du mémoire

 

Master 2 (premier semestre) « Clinique psychanalytique » : 2 cours + stage dans une institution de la santé mentale à l’initiative de l’étudiant, ou participation à l’une des présentations de malades organisée par la formation « Approfondissement » : séminaire du Directeur de recherche + participation à un cartel

 

Master 2 (deuxième semestre) « Clinique psychanalytique » : 1 cours + stage dans une institution de la santé mentale à l’initiative de l’étudiant, ou participation à l’une des présentations de malades organisée par la formation « Approfondissement » : séminaire du Directeur de recherche + participation à un cartel + rédaction et soutenance du mémoire

 

SÉMINAIRES DE RECHERCHE

Chaque étudiant doit obligatoirement suivre le séminaire de son directeur de recherche. Exceptionnellement, pour une raison motivée et avec l’accord du directeur du département, il est possible de suivre le séminaire d’un autre directeur de recherche. Dans ce cas, un formulaire de dérogation doit être demandé au secrétariat.

 

MÉTHODOLOGIE

Ce cursus n’offre pas de module de méthodologie spécifique, la méthodologie étant acquise par le suivi individualisé des mémoires.

CARTELS

Tous les étudiants inscrits aussi bien en master 1 qu’en master 2 de Psychanalyse inscriront une partie de leur travail dans un cartel, c’est-à-dire un petit groupe soumis à un contrôle aussi bien interne qu’externe, dispositif de travail inventé par Jacques Lacan en 1964 pour rendre vivante l’étude de la psychanalyse. Chaque cartel se composera de trois personnes au moins, de cinq au plus, quatre étant la juste mesure, plus un tout particulièrement chargée de la discussion du travail de chacun. Les étudiants sont libres d’organiser leur cartel comme ils le souhaitent et avec qui ils le souhaitent, mais un enseignant du département sera plus spécialement chargé de les aider si nécessaire. Chaque étudiant devra déclarer le cartel dont il fait partie avant la semaine dite « semaine des cartels » qui sera organisée en octobre ou en novembre. La participation active à un cartel permettra aux étudiants de master 1 comme de master d’obtenir 5 ECTS à chaque semestre.

 

PRÉSENTATIONS DE MALADES

A l’occasion notamment de la pratique des présentations de malades, se déroulant dans des lieux hospitaliers il s’agit, de mettre à l’épreuve la clinique léguée par la tradition psychiatrique, et que la psychanalyse, ne serait-ce que par la méthode d’examen qu’elle induit, relève différemment.

 

STAGES EN INSTITUTION

Pour qui prépare un Master, le département peut signer des conventions pour ses étudiants qui ont trouvé par leur propre moyen un lieu de stage. Voici la procédure à suivre :

  • 1°) l’étudiant retire au secrétariat une convention qu’il photocopie pour en obtenir 3 exemplaires (1 pour le département, 1 pour l’établissement d’accueil, 1 pour lui-même) ;
  • 2°) il fait d’abord remplir et signer les 3 exemplaires par l’établissement d’accueil qui précise les conditions du stage ;
  • 3°) il les remet ensuite à son directeur de recherche qui les signe à son tour ;
  • 4°) il dépose enfin le tout au secrétariat (avec une enveloppe timbrée à ses noms et adresse) pour que le directeur du département valide la convention.

 

MODALITÉS DE CONTRÔLE

Chaque cours donne matière à un EC semestriel, qui suppose et un contrôle continu (l’étudiant signe à chaque fois une feuille de présence et toute absence doit être justifiée auprès de l’enseignant), et la remise en fin de semestre d’un travail écrit lié à l’enseignement suivi. Chaque séminaire de recherche donne matière à un EC semestriel, qui suppose un contrôle continu (l’étudiant signe à chaque fois une feuille de présence et toute absence doit être justifiée auprès de l’enseignant), et une participation orale. L’étudiant doit par ailleurs rédiger un mémoire, et ce aussi bien en Master 1 qu’en Master 2, mémoire suivi individuellement par son directeur de recherche et travaillé de plus en « cartel » (voir plus loin). La présentation de ce mémoire sera conforme aux critères retenus par le département et dont les candidats auront pris connaissance auprès de leur Directeur de recherche.

ADMISSION

Master 1 : Licence (littéraire ou scientifique) dans un domaine compatible avec celui du Master de Psychanalyse, ou diplôme français ou étranger de niveau équivalent, agréé par la Commission des équivalences du département de Psychanalyse. Admission sur entretien, après présentation d’un projet de recherche et accord définitif.

Master 2 : Master 1 (littéraire ou scientifique) dans un domaine compatible avec celui du Master de Psychanalyse, quatrième année de médecine, ou diplôme français ou étranger de niveau équivalent, agréé par la Commission des équivalences du département de Psychanalyse. Admission sur entretien, après présentation d’un projet de recherche et accord définitif.

Préparation et rédaction du projet de recherche Comme il n’existe pas de licence de psychanalyse et que n’importe quelle licence peut permettre de postuler à son Master, le département de Psychanalyse n’a pas fixé de prérequis pour s’y inscrire, car il est avant tout attentif à la diversité des connaissances et des expériences de chacun. Dans le même temps, pour le choix du sujet d’une future recherche et la rédaction du projet la présentant de façon succincte, aucune aide n’est apportée en amont par le département, aucun conseil même n’est donné, puisque c’est précisément à lecture de ce projet personnel, lors d’un entretien avec l’un de ses enseignants, que la commission enseignante déterminera si une inscription peut être envisagée ou non.

 

**Passage des étudiants du M1 de Psychanalyse en M2 :

  • Un minimum de 45 ECTS est requis.
  • La validation du mémoire est exigée pour passer dans le niveau supérieur.
  • L’accord est donné le jour même de la soutenance de M1 et, dans ce cas, il n’est pas nécessaire de rédiger un projet de recherche, l’admission éventuelle en Master 2 se faisant sur la base du mémoire et de la soutenance.

DEMANDES D’INSCRIPTION

Les personnes qui souhaitent s’inscrire au Master de Psychanalyse doivent contacter le secrétariat du département : Bâtiment A, salle 454. Téléphone : 01 49 40 68 00. Mail : departement.psychanalyse@univ-paris8.fr Leur sera alors envoyé toutes les informations nécessaires pour candidater.